La nouvelle Horval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nouvelle Horval

Message par Titus Trevellias le Mer 8 Avr - 20:50

Theme musical

Témoignage d'un habitant de la Nouvelle Horval
"Alors que la Nécropole du fléau passa au dessus de notre village isolé dans les terres, la mort est descendu et elle s'est répandu, emportant les habitants dans son passage, transformant Horval en un lieu macabre autrefois un magnifique village fleuri et vivant..."

Le village de la Nouvelle Horval, en ruines...


Extrait des archives
"Notre village, bien qu'isolé dans les forêts du royaume, ne manque de rien. Dans la rue de l'Amstrad se tient tout ce qui peut être plaisant au gourmand, boulangerie, fromager et même une échoppe de bonne bouteille d'hydromel des quatre coins des royaumes de l'est, tout y est pour le plaisir de tout le monde.

Plus loin, dans les rues de l'Ovenstrad et d'Erhenstrad se trouvent l'armurerie, la forge et bien entendu l'échoppe du Tailleur Vordel et non loin le fournisseur artisanal Lickern, tout ce qui peut servir à la defense, à l'habillement et à la fabrication de diverses choses est forcement dans les échoppes le long de ces rues.

Ensuite, le long de la Rue Starstrad, se trouvent la caserne militaire maintenu par la Garde locale mais également leur propre armurerie ainsi que l'entrepôt d'ingénierie de Flox Tenenboom.

Et pour finir, près de la Place de Valanstrad, se trouve le cimetière, regroupant les valeureux villageois ayant défendu le village lors de la vague Orc de la guerre passée mais également les gens de la nouvelle Horval reposant en paix.

La ville n'est qu'aujourd'hui ruines et pauvreté, maintenu grâce à l'ancienne garde, elle se reconstruit lentement...

Les ruines de l'Ancienne Cathédrale


Récit du frère Lennington...
Dans les lueurs du vitrail traverçé par la Sainte Lumière, les prêtres priaient dans la grande salle sacrée mais lorsque venue l'heure divine, l'obscurité vint traversé le vitrail et la mort s'empara des prêtres voués à la lumière, perdu dans la bibliothèque ou les catacombes, la mort envahit l'esprit des survivants et vint remplacer la lumière par une ambiance macabre...

La Cathédrale tient tant bien que mal debout, en ruines et délabrés, elle repose au coeur de la Nouvelle Horval.

Le château en ruines surplombant la ville


Parole d'un majordome
Lors de la quatorzième heure, l'obscurité s'empara des couloirs du Château et submerga la salle d'audience avant d'engouffré la grande salle, elle atteigna la chambre de notre Seigneur Régent et lui fit perdre l'esprit, il fit verrouillé les portes d'entrée de la Batisse et vint s'isolé dans la salle d'audience peu de temps avant que la mort se faufila à travers les oubliettes et fit perdre toute humanité à notre Maitre... Alors qu'il se transforma en créature informe et répugnante, il se mit à se nourrir des corps que la mort n'avait pas emporté dans son sillage, avant de laisser voir du haut de son surplomb, dominant la ville, diverses fumées noires qui laissés paraître la destruction et la perte de la Nouvelle Horval.

La ville et tout ce qui l'entoure n'est aujourd'hui qu'une pauvre bourgade essayant de redresser les restes de la ville perdue, manquant de moyen et de ressources pour renaître. L'imposant et effrayant château étant abandonné mais parfois, la lumière de la chambre de l'ancien Seigneur-régent semble s'éclairé...

Un Garde de la Nouvelle Horval


Rumeur de la caserne
Quand l'obscurité laissa place à la propagation de la mort, les rumeurs racontent que les gardes fuent les premiers à se relever d'entres les morts, enfreignant leur jadis promesse de protection pour s'en prendre aux villageois et relevant leur corps également. Leur anciens heaumes, jadis symbole de respect, fut dorénavant un symbole de destruction, recouvert des tâches de leur anciens amis, ils propagent la mort grâce à leur Hallebarde et leur boucliers frappés du blason de notre seigneur...

Le peu de gardes encore restants dans les ruines de la Nouvelle Horval essaient tant bien que mal d'imposer l'ordre et la sécurité dans un lieu qui par le passé fut ravagé par la mort et les légions mortes-vivantes.

_________________
"La paix est un vœux pieux;
notre Croisade adoptera peut-être un autre nom, mais elle ne cessera jamais véritablement.
Dans notre lointain futur, il n'y a que la guerre."
avatar
Titus Trevellias

Messages : 109
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle Horval

Message par Titus Trevellias le Jeu 9 Avr - 2:47

Exploration de la Nouvelle Horval par Titus Trevellias



Voilà deux jours que je suis arrivé à la nouvelle Horval, je me demande qu'est ce qui a bien pu pousser Sire Delmark à me nommer Seigneur-régent de ce domaine, une tentative de sanctification de ces terres sans doute ? Je ne vois que ça.. Ces terres ne sont que mort et désolation mais je vais m'en occuper, mais pour l'instant j'ai autre chose à régler...


Bien, après avoir traversé la rue de l'Ovenstrad, j'ai finis par atteindre le cimetière, jongé de plusieurs tombes d'anciens chevaliers, habitants, j'en passe et des meilleurs. Je trouve ça puéril mais je me dois d'enquêter dorénavant, je gère le coin après tout. Il semblerait que des habitants aient entendu parler de choses étranges venant de la forêt du bois des Vlads, ils racontent qu'ils y auraient entendu parler d'expériences étant menés sur des gens kidnappés, enfin des choses absurdes donc je vais allé voir et on n'en parle plus.


Voilà des heures que je marche dans l'obscurité qui est tombé depuis près de deux heures et la seule chose ayant failli me faire trépassé c'est une maudite branche m'étant tombé dessus, si les autres en ville auraient vu ça, je me serais coltiné un sale surnom... Quoi qu'il en soit, je crois que je va *les écrits s'arrêtent un instant ici*

Par Isilien, il semblerait que ces villageois n'aient pas raconter totalement des foutaises, j'ai un peu continué en dehors des sentiers battus et voilà que des bruits étranges ont survenus, je pourrais décrire ces sons comme des hurlements ou peut être ces sortes d'arme mécanique que possèdent les gnomes.

Voilà une heure que je parcours la forêt dans l'obscurité et quelle ne fut pas ma surprise que de tomber sur une vieille chaumière en ruine mais j'ai bien peur que les sons émanent de l'interieur, je vais jeté un oeil...


Donc je suis à l'interieur de cette cabane si puis dire et je dois bien admettre que je suis rentré un peu trop brusquement, j'ai défonçé la porte, je le savais que j'aurais du faire carrière dans les forces du maintien de l'ordre...

Enfin, point de plaisanterie, j'ai inspecté les lieux et mise à part quelques vieux livres de cuisines, une cheminée en ruine et un simple lit je ne vois rien ! Je suis prêt à parier avec le Capitaine Becks que c'est une plaisanterie des habitants pour se débarrassé de moi ! Bref, je vais rentré et m'allonger un peu Je me suis appuyé un instant sur le mur du fond de la cabane et je suis passé à travers le sol, par chance ce n'est qu'un mètre de hauteur.

J'ai atterri dans une pièce froide et très sombre, les murs semblent être totalement en pierre grise mais voilà qui est intéressent, il y a une porte métallique et malheureusement verrouillé au fond de cette pièce, les sons viennent de l’intérieur, les habitants disaient donc vrais. Je ne vais prendre aucun risque et retourner en ville avertir les gardes mais je pense que je vais avoir avant tout besoin de mes alliés de Perlemer, je dois en parler à Delmark.


_________________
"La paix est un vœux pieux;
notre Croisade adoptera peut-être un autre nom, mais elle ne cessera jamais véritablement.
Dans notre lointain futur, il n'y a que la guerre."
avatar
Titus Trevellias

Messages : 109
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle Horval

Message par Titus Trevellias le Jeu 16 Avr - 14:55

L'enquête sur la disparition d'enfant

[Affaire non classée]

Alors que le Chevalier Trevellias et les soldats Philipps et Strife sortait d'une réunion assez importante avec le Baron Delmark, les militaires se rendirent à la demeure du Baron. Arrivé à celle ci, le Chevalier reçu une lettre venant d'un garde de la Nouvelle-Horval, celui ci au vu de ses écrits, semblait assez inquiet et demanda l'assistance du Chevalier au plus vite.

Après un appel au volontariat, les deux soldats précédents se portèrent volontaires. Après s'être équipé, le groupe de trois se mirent en route vers le domaine du Chevalier assez rapidement.



Une fois arrivé sur place, les soldats aperçurent au détour d'une ruelle un attroupement de villageois surveillés par quelque gardes. Le Chevalier s'avança ainsi que ses soldats et pu voir au milieu de la troupe, un homme en costume, sans doute un représentant des forces de l'ordre qui était en train d'examiner ceux qui semblait être un enfant mort de pas plus de dix ans. Celui ci avait subit plusieurs lacérations et son visage manquait ainsi que plusieurs vêtements qu'il portait. Après l'interrogatoire des témoins par les soldats Strife et Philipps, le chevalier et les soldats se mirent en route vers la partie de la ville complètement en ruines et à l'abandon, d'après les témoins, un homme en noire avec un haut-de-forme aurait été aperçu fuyant dans cette direction.


Sur place, la ville semblait totalement abandonné, aucun éclairage et les quelques bâtiments étaient en ruines. Après une exploration assez discrète, le soldat Philipps aperçue quelque chose au fond d'une ruelle, quelque chose qui fesait penser à quelqu'un de pendu. Le soldat s'y est précipité et avec horreur, découvrit un nouvel enfant n'ayant pas plus de quatre ans, celui ci était nu et son corps était vide de tout intestin, facile à deviner quand le ventre est complètement ouvert... Mais par surprise, le soldat Strife découvrit près du pendu un garde mort, la tête absente.

Après une inspection des corps sans succès, une trappe fut découverte dans les ruines d'une bâtisse près du cadavre de garde. alors que les soldats tentaient d'ouvrir la trappe, quelque chose se fit entendre... des bruits de pas suivit d'un rire d'enfant. Dans l'obscurité, au bout de la ruelle, le soldat Strife put discerné très distinctement un enfant, du moins ce qu'il en restait. Celui ci était recousu à divers endroits mais son bras gauche semblait totalement difforme, il ne lui appartenait sans doute pas et devait avoir été recousu par dessus. La créature fonça sur les militaires en poussant un crie strident mais sous la charge des hommes d'armes, le monstre ne fit pas long feu.

Ils retournèrent à la trappe et après un coup d'énervement de Strife, celle ci céda, laissant place à l'obscurité et l'impossibilité de voir ce qu'il s'y trouvait. Les soldats descendirent lentement et silencieusement, face au noir total et l'incapacité de Strife de rallumer sa lanterne, seul Philipps était capable de guider ses camarades grâce à ses lunettes de visions nocturnes. Après une lente progression, elle attendit des enfants chantés dans les ténèbres et put remarquer que le Chevalier et les soldats étaient dans ce qui semblait être une ancienne crypte abandonnée.

La progression fut risqué et lente mais ils n'étaient pas seul.. Quelque chose dans l'obscurité avait touché l'épaule de Strife une première fois avant de disparaitre, après une interrogation à ce sujet, Philipps oublia de prévenir ses alliés qu'un escalier était devant eux, ceux qui se termina par une chute de Trevellias et Philipps tandis que Strife, ayant garder l'équilibre, devait descendre lentement dans le noir vers ses alliés. Alors qu'il pensait être près de ses camarades, quelque chose lui agrippa la jambe et l'emportant avec elle au fond de la crypte, laissant le Chevalier et Philipps au main de ce qui semblait être quelque chose qui les observait avançer dans la crypte.

Une fois sur pieds, c'était au tour du Chevalier de se faire attraper et d'être emmener au fond de la crypte par on ne sait quoi, laissant Philipps seule. Elle attrapa rapidement ses lunettes et aperçu rapidement la même créature qu'ils avaient combattu dans la ruelle, elle était très rapidement, le soldat lui asséna un coup de lame ce qui fit fuir celle ci mais ne l'empêcha pas de revenir pour s'empara de la worgen et de la trainer au fond de l'obscurité.


La worgen fut jeté par la créature dans ce qui semblait être une fosse remplie de plusieurs membres humains mais aussi du Chevalier et du soldat Strife qui tentait de sortir de là sans succès... Les deux hommes portèrent la worgen qui agrippa le rebord et se retrouva au dessus de la fosse dans une grande pièce. Au fond de celle ci, elle vit un homme à haut de forme et un autre encapuchonné qui semblait assembler un cadavre, mais les hommes fut alertés par les bruits de pas de la Worgen. L'homme au haut de forme la fixa et claqua une seule fois des doigts, ce qui prévenu par le plus grand des malheurs, une horde de ces créatures enfantines qui fonça sur les soldats en poussant plusieurs cries stridents. Philipps, sans plus attendre, essayant de toute ses forces de sortir ses alliés de là. Alors que les créatures étaient très proche, elle se retourna et envoyant une explosif qui leur fit peur mais ils avançaient toujours ! Dans un grand élan de courage, elle fit sortir les deux hommes de la fosse, ce qui lui fit hérita d'un déboitage de bras gauche suite à la force employé.

Ils coururent rapidement vers l'entrée de la crypte et referma rapidement la trappe une fois à l'exterieur ! Les Créatures tentaient par tout les moyens de défonçer la porte mais le brillant Soldat Strife avait posé une explosif dans la crypte, elle explosa mais ne tua personne, la déflagration fit sans doute peur aux monstres qui cessèrent leur acharnement sur la trappe, laissant les militaires tranquilles, pour l'instant...

_________________
"La paix est un vœux pieux;
notre Croisade adoptera peut-être un autre nom, mais elle ne cessera jamais véritablement.
Dans notre lointain futur, il n'y a que la guerre."
avatar
Titus Trevellias

Messages : 109
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle Horval

Message par Titus Trevellias le Mar 19 Mai - 19:29

Le Bestiaire de la Nouvelle Horval
Première partie.

Les terres d'Horval abritent de nombreuses créatures étranges et malsaines mais tout autant dangereuses, de nombreuses personnes sont mortes pour établir l'élaboration de ces quelques extraits afin de partager avec vous les brèves descriptions des choses qui hantent la région.

Les morts-vivants


Ces choses sans cervelles essayant à tout prit d'attraper les villageois égarés ne sont que de simples pantins. Certe, ils sont ramenés sur terre par les esprits profanateurs qui se servent d'eux comme marionnettes afin de répandre la terreur en ville. Ils sont très simples à tuer mais parviennent facilement à créer un effet de masse qui ne tarde pas à vous submerger. A approcher avec prudence !

Les esprits profanateurs


Personne ne sait d'où ils viennent et ce qu'ils veulent mais on sait qu'ils prennent un malin plaisir à déterrer et ramener les récents défunts, d'où le surnom d'esprit profanateur donné par les gens du coin. Ils ne semblent pas vraiment dangereux en contact rapproché, ils observent souvent les voyageurs égarés avant de disparaitre. Le seul risque étant leur moyen de faire revenir les morts pour vous dévorer.

_________________
"La paix est un vœux pieux;
notre Croisade adoptera peut-être un autre nom, mais elle ne cessera jamais véritablement.
Dans notre lointain futur, il n'y a que la guerre."
avatar
Titus Trevellias

Messages : 109
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle Horval

Message par Titus Trevellias le Mar 19 Mai - 19:45

Le Bestiaire de la Nouvelle Horval
Deuxième partie.

La créature du marais


Cette créature ancienne semble, d'après certaines archives, vivrent dans les eaux de la forêt depuis bien avant la fondation de la ville. Rancunière et agressive, elle semble en vouloir aux humains d'avoir construit une ville par dessus la forêt et s'en prend systématiquement aux habitants. D'après certains témoins, il y en aurait plusieurs à vivre sous l'eau mais chose curieuse, elle ne semble pas s'en prendre aux enfants et aux gnomes. Attention si vous êtes seuls et grands.

Les abominations de l'homme aux couteaux.


Horrible, c'est tout ce que je pourrais écrire sur ces monstres mais hélas, il faut bien en décrire une... Ces abominations difformes semblent être apparu peu de temps après les premiers échos sur les rumeurs de se soit disant "Homme aux couteaux". Elles sont vraisemblablement hostiles et attaquent à vue. D'après mon observation bien que limite mortelle, ces créatures difformes construite à base de cadavres semblent très maigres, des yeux luisants et un bras nettement plus long doté d'une main largement très grande ornés de quelques couteaux mortellement tranchants. Ne jamais approcher ces choses et fuir en cas d'apparitions de celle ci.

_________________
"La paix est un vœux pieux;
notre Croisade adoptera peut-être un autre nom, mais elle ne cessera jamais véritablement.
Dans notre lointain futur, il n'y a que la guerre."
avatar
Titus Trevellias

Messages : 109
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle Horval

Message par Titus Trevellias le Mar 19 Mai - 19:53

*Cette page semble avoir été rajouté à la fin du livre et avoir été écrite rapidement à la main*


L'homme aux couteaux !



"Je l'ai vue ! Ce n'est guère une rumeur ou autre foutaise, cet homme existe vraiment et ce n'est pas moins une légende ! Il était là, devant moi en train de tuer ce pauvre enfant et de récupérer quelqu'un de ses membres, c'est horrible... Il était vêtu d'un grand manteau noire et d'un haut de forme, des yeux blancs et luisants comme je n'en ai jamais vu et un sourire malsain, je vais perdre la tête, son image me hante... Il brandissait ses gigantesques couteaux sur ce qu'il restait de ce gamin, je ne ment pas, il existe vraiment ! Voyageurs ou habitants, méfiez vous la nuit dans les rues de la nouvelle Horval, il rôde et il existe !"

*Les notes semblent s'arrêtées brusquement ici même...*

_________________
"La paix est un vœux pieux;
notre Croisade adoptera peut-être un autre nom, mais elle ne cessera jamais véritablement.
Dans notre lointain futur, il n'y a que la guerre."
avatar
Titus Trevellias

Messages : 109
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle Horval

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum